.st0{fill:#FFFFFF;}

Fiscalité - Impôts

Fiscalité : des gagnants et des perdants pour la réforme de la taxe foncière de 2026 ?

 février 12, 2021

Auteur Clargé Rodolphe

Repoussée à plusieurs reprises, la réforme des valeurs locatives cadastrales verra le jour en 2026. La méthodologie de calcul n’a jamais été revue en profondeur depuis les années 1970, alors que les bâtiments, eux, ont évolué. Cette réforme qui doit permettre d’assurer une équité fiscale fera des gagnants, mais aussi des perdants chez les propriétaires.

Sur le principe, le fisc part de la valeur locative théorique du bien immobilier auquel s’appliquent plusieurs taux d’imposition (commune, intercommunalité et département). Quelques exemptions sont à noter en fonction des revenus, d’un handicap ou de l’âge du contribuable.

Avec cette réforme seront pénalisés les vieux logements, construits avant 1950. Ils pourraient voir leur valeur locative augmenter, en moyenne, de plus de 15%, et même de 20% pour ceux bâtis avant 1920, selon l’étude de l’Institut des politiques publiques. Ces bâtiments sont sous-valorisés et ont pris de la valeur grâce aux diverses évolutions et rénovations. A contrario, les immeubles construits dans les années 1970, considérés comme très confortables à l’époque, devraient voir leur valeur reculer de 16% en moyenne.

Clargé Rodolphe


Your Signature

Vous pouvez laisser un commentaire
{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}

Recevez notre newletter exclusive

Vous y retrouverez bien entendu nos articles afin de ne jamais en louper un.

Mais en exclusivité nos analyses des marchés financier

Nos analyse et recommandations de fonds.